Le G7 et l’UE travaillent sur des sanctions contre l’équivalent russe de Swift

coin, five, rubles

NEW YORK, 1er juin. /TASS/. Les pays du Groupe des sept (G7) et l’Union européenne travaillent sur de nouvelles restrictions contre les banques de pays tiers qui aideraient la Russie à contourner les sanctions. C’est ce que rapporte l’agence Bloomberg, se référant à des sources.

Selon ces dernières, ces mesures seront dirigées entre autres contre les institutions financières qui utilisent le Système de transfert de messages financiers de la Banque de Russie, qui a remplacé Swift. Ce sujet est discuté à la veille du sommet de juin des dirigeants du G7, qui se penchera sur le durcissement des sanctions contre la Russie.

Bloomberg rappelle que l’UE prépare un nouveau paquet de restrictions antirusses, dans lequel elle entend notamment interdire à ses pays membres d’utiliser le système russe. Ce dernier est déjà opérationnel dans une vingtaine de pays, dont l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, la Chine et le Tadjikistan. L’agence souligne que l’UE espère parvenir à un consensus sur le 14e paquet d’ici le sommet du G7, mais que certains pays européens ne sont pas prêts à interdire complètement le système russe, expliquant qu’une telle mesure pourrait “affecter les transactions légitimes et détériorer les relations avec les pays tiers”.

Les interlocuteurs de Bloomberg ont noté que les restrictions, qui pourraient être adoptées par le sommet de juin en Italie, étaient encore à l’étude et que les pays pourraient adopter leurs propres mesures individuelles.